Doctrine Malikite

Au Nom de Dieu le Clément, Miséricordieux



Le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « Chercher la science est une obligation pour chaque musulman ».

Il dit aussi : « les Anges étendent leurs ailes à celui qui cherche la science : par satisfaction de ce qu'il fait ».

Et il dit : «Certes, Allah, et Ses anges, les habitants des cieux et de la terre, jusqu'à la fourmi dans sa tanière et jusqu'au poisson prient pour celui qui enseigne aux gens le bien ».

Qu’Allah fasse de ce Forum une aumône courante pour Sa Face généreuse.

Que nos intentions soient purement pour Allah seul.

Tout d'abord et avant de commencer on vous invite à lire attentivement la charte du Forum (format PDF, ci-après).

Ensuite voir les nouvelles règles de gestion des forums (format PDF, ci-après).

Un moteur de recherche en bas de chaque forum est à votre disposition afin de consulter les sujets déjà traités.

charte_forum.pdf Charte_Forum.pdf  (13.5 Ko)
nouveau_fonctionnement_des_forums.pdf Nouveau_fonctionnement_des_forums.pdf  (32.38 Ko)


Nouvelle année de l'hégire et 'âshurâa

 Ashwaq
Vendredi 11 Janvier 2008

Version imprimable
[Ignorer]
Nous avons accueilli le mois sacré de Muharram qui marque le début de l'année hégirienne:

*Le 1er du mois sacré de Muharram: correspond au nouvel an islamique/ 1er jour de l'Hégire (ce jour a coïncidé avec environ le 16 juillet 622 de l'ère chrétienne) : le nouvel an islamique célèbre le départ (l'émigration)(al-hijra) de Sidna Muhammad (paix et salut sur lui) de la Mecque pour Médine, en 622:
Le premier État musulman a vu le jour à Médine. Il était basé sur les valeurs les plus nobles instituées par le Messager (paix et salut sur lui). L'amour, la fraternité, la solidarité et l'altruisme étaient à la fois le ciment et le moteur dans cette honorable société. Les Médinois (al-ansâr) ont accueilli très généreusement les émigrés (al-muhâjirîn), au point de partager avec eux leurs maisons et leurs biens. Dieu dit à ce propos dans le Coran : « Ceux qui possédaient avant eux la maison de l'exil (Médine) ainsi que la foi aiment ceux qui immigrent chez eux et ne ressentent dans leurs poitrines (coeurs) aucun sentiment d'envie pour ce que ces gens ont reçu. Ils leur donnent de plus la préférence sur eux-mêmes, même s'ils sont dans le besoin. » (Coran 59/9).

* Le 10éme jour du mois sacré de Muharram dit le jour de 'âshûrâ (Ashoura) : évoque plusieurs événements historiques (entre autre c'est le jour où Nûh (Noé) (sur lui la paix) fut sauvé avec les croyants du déluge, et c'est le jour où Dieu donna la victoire à Moïse (sur lui la paix) et aux fils d'Israël sur Pharaon et ses hommes...). C'est un jour où le jeûne est méritoire. Il est très apprécié et préférable de se montrer généreux envers les gens de sa maison ce jour là. Il est méritoire aussi de jeûner le 9 Muharram (de le jeûner en plus du 10 Muharram pour se distinguer des juifs entre autre).

REFERENCES:

Le Prophète (paix et salut soient sur lui) dit: «Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d'Arafa expie les péchés commis pendant l'année précédente et l'année suivanteet pour que le jeûne du jour d'Ashoura expie les péchés commis pendant l'année précédente. » (rapporté par Mouslim,1162)

Dans un hadith rapporté par al-Boukhari (1865) d'après Ibn Abbas selon lequel quand le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) arriva à Médine et se rendit compte que les Juifs jeûnaient le jour d'Ashoura , il dit:
- «Qu'est-ce que c'est? »
- «Un jour heureux, un jour où Allah sauva les fils d'Israël de leurs ennemis. Et Moïse le jeûna (pour cela)
- -«Nous méritons mieux que vous d'imiter Moïse»
- Et puis il le jeûna et donna l'ordre de le jeûner. »
A l'expression : «Un jour heureux» la version de Mouslim substitue «un jour important au cours duquel Allah a sauvé Moïse et son peuple de la noyade et laissé se noyer Pharaon et son peuple»

Dans le Hadîth rapporté par Ibn 'Abbâs: quand le Prophète (paix et salut sur lui) jeûna le jour de 'Ashoura et recommanda de le jeûner, on lui dit: 'ô messager de Dieu, c'est un jour vénéré par les juifs et les chrétiens'. Il dit alors : « Si je suis encore vivant l'année prochaine, et si Dieu le veut, je jeûnerai aussi le 9ème de Muharram ».(mais notre bien aimé prophète décéda avant) (rapporté par Muslim,hadîth 2661)

Comme rapporté dans plusieurs ouvrages tel que le Sharh de Mayyâra sur le matn d'Ibn 'Ashir concernant le 10éme jour de Muharram ('Ashoura),le Prophète (paix et salut sur lui) a dit :
« Celui qui se montre généreux (wassa'a) envers les gens de sa maison le jour de 'Ashoura, Allah lui élargira (ses biens) toute l'année (c'est-à-dire que Dieu fera de son année une année bonne et satisfaisante(riche)) » (Ce hadîth est considéré comme Sahîh (authentique) par l'Imâm As-sayûtî dans son oeuvre « Al-jâmi'a as-saghîr ».Al-hâfiz Al-'irâqî a dit que ce Hadîth était Hasan (bon), At-tabarânî et al-bayhaqî l'ont rapporté aussi en disant quant à eux que sa chaîne de transmission était faible.)



Je prie Allah pour que cette nouvelle année 1429 soit une année de bonheur, de réussite et de prospérité pour tous les croyants et les croyantes.

Je prie Allah aussi pour qu'Il nous guide, nous donne la paix intérieure et extérieure et qu'Il purifie nos coeurs.

Puisse Allah nous donner la fraternité, l'entente, la solidarité et l'Amour entre nous.
 Islam_net
Samedi 12 Janvier 2008

Version imprimable
[Ignorer]
As-Salamou 3alaykoum,

Est-il méritoire ou obligatoire de jeûne également 9 ième ou le 11 ième jour de Muharram pour compléter le 10 ième jour de jêune d'Achoûra ?

L'expiation des péchés concernent-ils uniquement les péchés mineurs ou les majeurs également ? Si non, comment expie-t-on les péchés majeurs ?
 Ashwaq
Samedi 12 Janvier 2008

Version imprimable
[Ignorer]
1. Ce jeûne n'a évidement aucun caractére d'obligation: c'est méritoire; jeûner le 9 du mois sacré de Muharram est aussi méritoire.
On sait aussi que jeûner trois jours de chaque mois est méritoire...
Ainsi que le jeûne pendant les mois sacrés (entre autre Muharram)...
Et le jeûne volontaire en général est toujours récompensés (sauf dans les jours qui ne conviennent pas: voir le chapitre du jeûne/jeûne détestable et jeûne interdit).

Donc cela est large wa al-hamdulillah.

2. Pour l'expiation des péchés: citée dans le Hadîth: elle concerne évidemment les petits péchés; pour les grands péchés: ils nécéssitent le repentir sincére avec ses conditions: voir le forum du licite et de l'illicite (le post sur les péchés majeurs et les péchés mineurs)




 Islam_net
Dimanche 13 Janvier 2008

Version imprimable
[Ignorer]
Baraq'Allah ou fik.
 Kiya
Vendredi 18 Janvier 2008

Version imprimable
[Ignorer]
Assalam aleykum
Y'a-t-il des actes de dévotions particuliers à faire le jour de Ashoura et avant ? (hormis le jeûne) ? Prières particulières, invocations etc. Ou bien le croyant fait comme il veut ?
J'ai lu cet article, mais j'ignore si c'est correct : http://www.seneweb.com/news/article/14274.php
De plus ils n'expliquent pas vraiment le procédé de cette prière pour Ashoura.
 Ashwaq
Vendredi 18 Janvier 2008

Version imprimable
[Ignorer]
On vous conseille de ne pas trop vous disperser.
Jamais entendu parlé d'une prière de 'Ashoura.

Il y a donc comme on a dit et expliqué le jeûne qui est méritoire (qui est rapporté de source sûr du prophète( paix et salut sur lui)) et faire preuve de largesse alimentaire et autres dépenses à l'endroit des siens ce jour là...

Sinon toute aumône et tout acte de bien: invocations(Dhikr), visites mutuelles,sadaqât et j'en passe est récompensé indépendamment du fait que ce soit 'Ashoura ou pas...

Ce qu'on peut dire aussi c'est que chaque région du monde islamique a ses habitudes('adât) pour célébrer cette occasion: toute habitude qui ne contredit pas les textes et la loi islamique est acceptée.

Simplement certains savants pensent que pour se distinguer des juifs il ne faut pas fêter ce jour : c'est à dire en dehors du jeûne rien d'autre de particulier à faire. Il préfére aussi que le fidéle jeûne le 9 aussi en plus du 10 pour se distinguer entre autre des juifs ...

D'autres savants comme Hasan Ayyoub dans son Fiqh al-'ibâdât et Mayyâra dans son Sharh d'Ibn 'Ashir, Ibn 'Arabi,Abû Bakr Ibn Juzayy,Ibn Al-Hâjib, 'Iyâd, Ibn Yûnus dans le Sharh al-muwâq et autres grands savants malikites: rapporte le hadîth cité sur le fait de se montrer généreux ce jour là envers les gens de sa maison...Et disent aussi:
'Les gens de la Mecque et de Médine l'attendaient (yataharrawnahu) comme s'il était un jour de fête...'

Hasan Ayyoub dans son Fiqh al-'ibâdât (guide pratique du musulman) page 210 nous dit:
Jeûner le jour de 'Ashoura:ce jour était déjà un jour sacré avant l'avénement de l'Islam, les polythéistes et les juifs jeûnaient ce jour là. La tribu de Quraïsh jeûnait ce jour là et changeait la couverture de la Ka'aba. Le prophète le jeûnait et ordonnait aux musulmans de l'imiter, à tel point que les jurisconsultes disaient qu'il était un devoir prescrit obligatoire, mais abrogé par la suite.
Il est préférable de jeûner le dixiéme jour de Mouharram plus deux jours, le 9 et le 11, pour se différencier des juifs. Il est aussi souhaitable d'être généreux avec la famille ce jour-là et de le fêter.
 Ashwaq
Vendredi 18 Janvier 2008

Version imprimable
[Ignorer]
Certains ont rapporté, sur la question de fêter Ashoura, des hadiths réputés faibles tels que « quiconque met du kohol sur ses yeux le jour de Achoura ne sera pas atteint par la conjonctivite le reste de l'année » ou « quiconque se lave le jour d'Achoura ne sera pas malade le reste de l'année » etc. ils ont également rapporté les vertus de la prière du jour d'Achoura et que la repentance d'Adam , l'installation de l'arche de Noé (Nûh) sur le Jûdi ,la réponse de Joseph à Jacob, le sauvetage d'Abraham du feu, le sacrifice du bélier à la place d'Ismail, etc. ont eu lieu le jour d'Achoura.

Par contre le hadîth attribué au prophète (bénédiction et salut soient sur lui) qui dit « quiconque fait preuve de largesse à l'endroit de sa famille le jour d'Achoura, Allah lui accordera des largesses le reste de l'année »:est considéré comme Sahîh (authentique) par l'Imâm As-sayûtî dans son oeuvre « Al-jâmi'a as-saghîr ».Al-hâfiz Al-'irâqî a dit que ce Hadîth était Hasan (bon), At-tabarânî et al-bayhaqî l'ont rapporté aussi en disant quant à eux que sa chaîne de transmission était faible.

L'avis du site doctrine-malikite sur cette question :

Il faut avoir du recul sur cette question, car historiquement le jour de Ashoura est aussi le jour où le petit fils bien aimé du Prophète (paix et salut sur lui) : Sidna Al-Husayn fut assassiné. Donc c'est considéré par les Shiites comme un jour de deuil et de tristesse.
Donc surtout dans les pays où les sunnites et les Shiites vivent ensemble, on conseille de s'abstenir de le fêter ; afin que les gens malintentionnés et ignorants ne croient pas à tord que les sunnites se réjouissent de l'assassinat de Sidna Al-husayn! Alors que -comme tout musulman- on aime Sidna Al-Husayn et toute la famille du Prophète comme ordonné par la tradition authentique.
Enfin ce qui est rapporté de façon sûre et sur quoi tous les savants sont d'accord concernant le jour de Ashoura : c'est le mérite de son jeûne(en jeûnant le 10 seul ou le 9 et 10 ou le 9 10 et 11) et pas autres choses.
Donc contentons nous de le jeûner avec le 9 si possible, et de nous montrer généreux envers les notre ce jour.
Enfin, tout acte de bien ou invocations de Dieu (Dhikr) ou aumône volontaire seront bons et bienvenus ce jour là comme pour tous les jours.
Vu que certains savants comme indiqué trouvent que le fait de le fêter est souhaitable: on ne peut aucunement dire que ceux qui le fêtent sont des hérétiques, il faut respecter leur choix et que peut être Dieu les récompensera en fonction de leurs intentions. En effet tout acte de la vie courante qui ne contredit pas la loi religieuse est autorisé (mubâh) et tout acte de bien est récompensé.
 Kiya
Vendredi 18 Janvier 2008

Version imprimable
[Ignorer]
Assalam aleykum,
Je vous remercie Ashwaq, pour tous ces éclaircissements. Qu'Allah vous couvre de Sa Miséricorde, amin.
 shiriko
Samedi 19 Janvier 2008

Version imprimable
[Ignorer]
Salam alikoum

Je croyais que l'on devait jeûner le jour d'Achoura et y ajouter un jour soit avant , soit après, donc le 9 et 10 ou le 11 et 10 de Muharram. Est-ce erronné de jeûner le jour suivant ? Est-ce que une femme qui est en fin de menstrues le 9 peut remplacer ce jour par le 11 ?
 Ashwaq
Samedi 19 Janvier 2008

Version imprimable
[Ignorer]
Chère soeur Shiriko:
ce n'est pas un devoir, c'est seulement méritoire.
Vous pouvez donc jeûner le 10 Muharram , ou le 9 et le 10, ou le 9 10 et 11..
Tout cela est bien, et chacun fait comme il peut. Il y a même certains savants qui préférent la dernière façon: c'est à dire jeûner le 9, 10 et 11.
Vous pouvez aussi comme vous dites jeûner le 10 et le 11, c'est aussi une bonne chose...

De toutes les façons, sachez qu'on parle de choses méritoires et non obligatoires.

Et le jeûne volontaire et surérogatoire en général est toujours récompensés (sauf dans les jours qui ne conviennent pas: voir le chapitre du jeûne/jeûne détestable et jeûne interdit).
Pendant le mois sacré de Muharram le jeûne est encore plus conseillé (méritoire):
Il a été rapporté de façon authentique d'après le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) que le jeûne effectué pendant Mouharram est le meilleur après celui de Ramadan. A ce propos, Abû Hourayra a dit : « Le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « le meilleur jeûne après celui du ramadan est le jeûne effectué pendant le mois d'Allah Mouharram. Et la meilleure prière faite après la prière obligatoire est celle effectuée dans la nuit» (rapporté par Mouslim, 1163).


On a déjà précisé dans le chapitre 'Mérites du jeûne' les bienfaits innombrables du jêune:
'celui qui jeûne un jour pour Dieu (pour l'amour de Dieu) Dieu éloignera par ce jour son visage du feu de l'Enfer d'une distance parcouru en 70 ans'(Al-Bukhârî et Muslim)
Samedi 3 Janvier 2009

Version imprimable
[Ignorer]
Le 10éme jour du mois sacré de Muharram dit le jour de 'âshûrâ (Ashoura) : évoque plusieurs événements historiques (entre autre c'est le jour où Nûh (Noé) (sur lui la paix) fut sauvé avec les croyants du déluge, et c'est le jour où Dieu donna la victoire à Moïse (sur lui la paix) et aux fils d'Israël sur Pharaon et ses hommes...). C'est un jour où le jeûne est méritoire (sans être obligatoire). Il est très apprécié et préférable de se montrer généreux envers les gens de sa maison ce jour là. Il est méritoire aussi de jeûner le 9 Muharram (de le jeûner en plus du 10 Muharram pour se distinguer des juifs entre autre).

Le Prophète (paix et salut soient sur lui) dit: «Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d'Arafa expie les péchés commis pendant l'année précédente et l'année suivante et pour que le jeûne du jour d'Ashoura expie les péchés commis pendant l'année précédente. » (rapporté par Mouslim,1162)

Dans un hadith rapporté par al-Boukhari (1865) d'après Ibn Abbas selon lequel quand le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) arriva à Médine et se rendit compte que les Juifs jeûnaient le jour d'Ashoura , il dit:
- «Qu'est-ce que c'est? »
- «Un jour heureux, un jour où Allah sauva les fils d'Israël de leurs ennemis. Et Moïse le jeûna (pour cela)
- -«Nous méritons mieux que vous d'imiter Moïse»
- Et puis il le jeûna et donna l'ordre de le jeûner. »
A l'expression : «Un jour heureux» la version de Mouslim substitue «un jour important au cours duquel Allah a sauvé Moïse et son peuple de la noyade et laissé se noyer Pharaon et son peuple»

Dans le Hadîth rapporté par Ibn 'Abbâs: quand le Prophète (paix et salut sur lui) jeûna le jour de 'Ashoura et recommanda de le jeûner, on lui dit: 'ô messager de Dieu, c'est un jour vénéré par les juifs et les chrétiens'. Il dit alors : « Si je suis encore vivant l'année prochaine, et si Dieu le veut, je jeûnerai aussi le 9ème de Muharram ».(mais notre bien aimé prophète décéda avant) (rapporté par Muslim,hadîth 2661)

Comme rapporté dans plusieurs ouvrages tel que le Sharh de Mayyâra sur le matn d'Ibn 'Ashir concernant le 10éme jour de Muharram ('Ashoura),le Prophète (paix et salut sur lui) a dit :
« Celui qui se montre généreux (wassa'a) envers les gens de sa maison le jour de 'Ashoura, Allah lui élargira (ses biens) toute l'année (c'est-à-dire que Dieu fera de son année une année bonne et satisfaisante(riche)) » (Ce hadîth est considéré comme Sahîh (authentique) par l'Imâm As-sayûtî dans son oeuvre « Al-jâmi'a as-saghîr ».Al-hâfiz Al-'irâqî a dit que ce Hadîth était Hasan (bon), At-tabarânî et al-bayhaqî l'ont rapporté aussi en disant quant à eux que sa chaîne de transmission était faible.)

VSMF