Au Nom de Dieu le Clément, Miséricordieux


Le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « Chercher la science est une obligation pour chaque musulman ».

Il dit aussi : « les Anges étendent leurs ailes à celui qui cherche la science : par satisfaction de ce qu'il fait ».

Et il dit : «Certes, Allah, et Ses anges, les habitants des cieux et de la terre, jusqu'à la fourmi dans sa tanière et jusqu'au poisson prient pour celui qui enseigne aux gens le bien ».

Qu’Allah fasse de ce Forum une aumône courante pour Sa Face généreuse.

Que nos intentions soient purement pour Allah seul.

Tout d'abord et avant de commencer on vous invite à lire attentivement la charte du Forum (format PDF, ci-après).

Ensuite voir les nouvelles règles de gestion des forums (format PDF, ci-après).

Un moteur de recherche en bas de chaque forum est à votre disposition afin de consulter les sujets déjà traités.

charte_forum.pdf Charte_Forum.pdf  (13.5 Ko)
nouveau_fonctionnement_des_forums.pdf Nouveau_fonctionnement_des_forums.pdf  (32.38 Ko)

Taawudh, Basmala, Taamîn et position des mains en doctrine malikite

 ashwaq
Samedi 15 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
Question :
Dans l'école malikite : est t-il permis de lire le Ta'awwudh (a-'ûdhu bi llahi mina Ash-shaytâni ar-rajîm) et la Basmala (Bismi Allahi Ar-rahmâni ar-rahîm) avant de lire la Fâtiha et/ou la Sourate dans la prière ?
Dire âmin est-il une sunna dans la prière ?
Qu'en est-il pour la position des mains (quand on est debout dans la prière) ?

Réponse :
le Ta'awwudh et la Basmala sont déconseillés (makrûh) s'il s'agit de la prière obligatoire (Fard) selon Mâlik (voir la Mudawwana de Suhnûn) et le Matn d'Ibn 'âshir. (voir aussi le chapitre des Makrûhât sur ce site).
Pour la prière du nafl (surérogatoire) on peut les faire.

Dire « âmin » après la lecture de la Fâtiha est un Mandûb(préférable) ; sauf pour l'Imâm quand il lit la Fâtiha à voix haute, ce sont les gens dirigés qui diront « âmin » (voir les chapitres des Mandûb sur ce site).

Pour la positions des mains :
Pour Mâlik : il est préférable le Sadl (laisser les mains libres : tendues vers le bas) pendant la prière obligatoire.
Et le Qabd est autorisé pour la prière du nafl (surérogatoire).
 Ilyes
Samedi 15 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
As-Salamou 3alaykoum,

Donc, si j'ai bien compris, dans les prières nafl, il est prérérable de faire le qabd dans l'école malékite ?
 ashwaq
Samedi 15 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
La question du Sadl ou du Qabd est une question secondaire car il s'agit c'est D'un mandûb (préférable) qui ne met pas du tout en cause la prière...
Pour ceux qui aiment les détails voici un lien (en arabe) vers les arguments des malikites sur le Sadl:http://www.aslein.net/showthread.php?t=2991

Ci joint aussi un document PDF en anglais très intéréssant sur le sujet:
http://aslama.com/forums/attachment.php?attachmentid=190&d=1168452711
 Islam_net
Samedi 15 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
As-Salamou 3alaykoum,

Serais-ce possible d'avoir les hadiths et les preuves solides qui appuient le Sadl ? Plusieurs disent que ceux qui prient de cette façon commettent une erreur alors j'aurai besoin de preuves concrètes pour apaiser mes doutes incha'Allah.

Je sais que vous avez posté 2 articles sur le sujet mais j'aurai besoin de preuves en français incha'Allah.
 ashwaq
Samedi 15 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
Effectivement les deux articles abondent de preuves sur le sadl:
j'ai traduit quelques éléments du premier article (sachant que vous trouverez le Sadl dans la Mudawwana de Suhnûn et dans les vers d'Ibn 'âshir dans les Fadîla):

1. At-tabarânî dans son oeuvre 'Al-kabîr' rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) levait les mains jusqu'aux oreilles et disait Allahu Akbar pour commencer la prière puis laissait ses mains le long de son corps. (voir aussi Ibrâm An-naqd d'Ibn Mayâbâ page 32).

2. Al-Bukhârî, et Abû Dâwud dans ses Sunan rapportent selon l'Imam Ahmad Ibn Hanbal:
'Le compagnon Abû Hamîd As-sâ'idî était en compagnie de dix compagnons parmi eux il y avait le grand compagnon Sahl Ibn Saad : ils ont évoqué la prière du Prophète et Abû Hamid dit: 'je suis le meilleur connaisseur de la façon de prier du Prophète (paix et salut sur lui)'; ils répliquérent: 'mais par Dieu tu ne l'avais pas accompagné plus que nous ni tu es plus ancien que nous!'; il répond alors: 'certes' et il repris: 'Le prophète quand il voulait commencer la prière, il levait ses mains jusqu'aux épaules puis il disait 'Allahu akbar' puis il laissait son corprs droit avec chaque membre s'immobilisant dans son endroit et droit (littéralement:jusqu'à ce que chaque os soit immobile droit dans son endroit) , puis il lit le Coran...' les compagnons dirent alors :'tu as raison!'...Rapporté par Abû Dâwud dans ses Sunan Tome 1 page 194.
Dans la version d'Ibn Hibbân (Sahîh): 'il laissait ses mains jusqu'à ce qu'elles s'immobilisent dans leur endroit': Ibrâm An-naqd page 39.
Et tout le monde sait que l'endroit naturel des mains c'est le long du corps sur les côtés.

3. l'Imam Mâlik a rapporté le Hadîth du Sadl selon 'Abdallah fils de Al-hasan (que Dieu l'agrée).

4. Le grand compagnon 'Abdallah Ibn Az-zubayr ne faisait jamais le Qabd et disait qu'il ne voyait personne le faire, il a pris le Sadl de son grand pére Abû Bakr (que Dieu l'agrée): Abû Bakr faisait le Sadl dans sa prière selon cela: voir Al-qawl Al-fasl du Shaykh 'Abid Al-makkî l'ancien Mufti malikite de la Mécque page 24 et Ibrâm An-naqd page 38 et aussi Al-khatîb dans târîkh Baghdâd.

Enfin: l'avis de l'équipe 'doctrine-malikite' est le suivant:
On parle ici d'un sujet de l'ordre du Mandûb:
il y a des arguments sur la Qabd et des arguments sur le Sadl: donc que vous faites le Qabd ou le Sadl votre prière reste correcte.
Le plus important c'est la prèsence 'Al-hudûr' dans la prière.
 Islam_net
Samedi 15 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
Baraq'Allah ou fik.

Est-ce vrai que dans Al-Muwwatta de l'Imâm Mâlik, il y'a un hadith qui prônent le qabd ?
 ashwaq
Samedi 15 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
Oui, effectivement: il s'agit du Hadîth dans le Muwattaa: (1/455): chapitre de la prière surérogatoire et dans Al-Bukhârî: Hadîth: 740: rapporté par Sahl Ibn Saad (que Dieu l'agrée):
'On a ordonné aux gens que la personne mette sa main droite sur son bras gauche dans la prière'
Et dans un autre Hadîth: d'Ibn Khzayma dans son Sahîh(479): Wâil Ibn hajar rapporte:
'j'ai prié avec le Prophète (paix et salut sur lui) et il a posé sa main droite sur sa main gauche sur sa poitrine'

Mais le Mashhûr(le plus connu et pratiqué) dans le Madhhab comme dit précédemment c'est le Sadl (dans la prière obligatoire)... Car l'Imam Mâlik avait d'abord ses preuves puis il regardait comment les gens de Médine faisait. Le Sadl est rapporté d'Ibn Al-qâsim qui le rapporte de Mâlik.
Enfin:Il y a une autre version (moins soutenue dans l'école malikite) selon Ash-hab qui rapporte selon Mâlik qu'il est possible de faire le Qabd (main droite sur la main gauche sur la poitrine dans la position debout de lecture) dans la prière obligatoire et surérogatoire. Ibn Mâjishûn un des grands savants malikites a même préféré le qabd; et les irakiens rapportent de Mâlik deux versions l'une qui le préfére et l'autre qui l'empêche : Ce qui apparaît c'est que la version où l'Imâm Mâlik déteste le qabd doit être comprise comme une indication qu'il ne faut pas croire que cela est un pilier (I'timâd) et pour que les ignorants ne croient pas à tord que le fait de ne pas le faire invaliderait la prière.(Al-Muntaqâ tome II; page 287)
Ref: Taqrîb al-Fiqh al-mâlikî du docteur 'Abdellah Mu'sir Tome I page 237.
 Islam_net
Samedi 15 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
As-Salamou 3alaykoum,

Comment expliquer la présence de ce hadith authentique dans Al-Muwatta de l'Imam Mâlik (r.a) alors que celui prône le sadl ?
 ashwaq
Samedi 15 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
C'est très simple, comme on a cité précédemment: il y a des hadîth qui prônent le sadl et d'autres qui prônent le qabd.
Il y a des compagnons qui ont fait le sadl et d'autres qui ont fait le qabd.
A Médine, l'Imam Mâlik a vu les gens faire('amal ahl al-madîna ou cotume médinoine héritée des compagnons) et a construit son avis : qui doit être respecté.
Même dans l'école malikite, il y a divergence sur ce sujet mais le Mashûr est le sadl. Le Qabd sera Mandûb aussi si l'intention de celui qui le fait est d'imiter le Prophète (paix et salut sur lui).
C'est donc un point de détail.

VSMF