Doctrine Malikite

Au Nom de Dieu le Clément, Miséricordieux



Le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « Chercher la science est une obligation pour chaque musulman ».

Il dit aussi : « les Anges étendent leurs ailes à celui qui cherche la science : par satisfaction de ce qu'il fait ».

Et il dit : «Certes, Allah, et Ses anges, les habitants des cieux et de la terre, jusqu'à la fourmi dans sa tanière et jusqu'au poisson prient pour celui qui enseigne aux gens le bien ».

Qu’Allah fasse de ce Forum une aumône courante pour Sa Face généreuse.

Que nos intentions soient purement pour Allah seul.

Tout d'abord et avant de commencer on vous invite à lire attentivement la charte du Forum (format PDF, ci-après).

Ensuite voir les nouvelles règles de gestion des forums (format PDF, ci-après).

Un moteur de recherche en bas de chaque forum est à votre disposition afin de consulter les sujets déjà traités.

Islam et politique - islamisme et hypocrisie?

Mardi 24 Mars

Version imprimable
À la suite des attentats criminels qui ont touché notre pays la France, une vraie chasse à la sorcière s'est engagée, où fantasme et réalité se confondent, où parler d'islam est devenu un business très lucratif qui profite aux opportunistes de tout bord.
Notre frère Dr Tarik Abou Nour nous éclaire sur ce que les médias ou les politiques appellent l'islam politique :

Par Dr Tarik Abou Nour, imam théologien président de l'IESIP (Institut d'Enseignement Supérieur Islamique de Paris) :

Historiquement on rencontre déjà le qualificatif islamiste "islami" au 17 éme siècle au Maghreb lorsque des missionnaires, commerçants occidentaux et des orientalistes s'installent durablement en "terre d'islam" pour mieux préparer la venue des colons.
La population avisée les appelle les islamistes car elle ne fait pas confiance à leur prétendue conversion à l'islam. Elle les considère avec méfiance mais les respecte et échange avec eux...
De nos jours l'appellation a pris une ampleur plus idéologique...

L'islam des débuts :

Le prophète (paix et salut sur lui) modèle de tout musulman n'a jamais souhaité être souverain ni conquérir des terres !
Les négateurs lui avaient proposé pourtant d'être leur chef et de lui donner richesse et honneur pour cesser de prêcher mais il refuse catégoriquement.
Lorsqu'il envoya ses lettres aux rois de son époque comme celle au roi de Bahreïn, il était question de les appeler à Dieu et non de leur ravir le pouvoir. Le roi de Bahreïn lorsqu'il répondit positivement à sa lettre resta roi, il en est de même pour le Yémen… La mission du Prophète n'était pas de conquérir le monde ni de prendre des richesses mais de conquérir les cœurs par la bonne parole et libérer les Hommes des jougs de la matière et des passions qui dévorent les cœurs et les éloignent de Dieu. Il œuvrait à faire aimer le Créateur aux créatures pour L'adorer sans rien Lui associer.

Que penser de l'islam politique ?

La politique au sens noble du terme n'a rien à voir avec sa pratique actuelle. Elle signifie abnégation, sens de l'intérêt commun, le service désintéressé pour le bien de tous....C'est ce qu' a pratiqué par exemple les 4 califes des débuts de l'islam en toute humilité avec la justice pour tous, la concertation (shûra) et le sentiment de crainte de faillir à cette lourde responsabilité. Ils n'en voulaient pas mais ont été désigné pour l'assumer pour leur mérite et leur scrupule. C'est ce détachement qui a contribué à cette excellence légendaire dans l'exercice de leur responsabilité.

A travers l'histoire :

Dès la période Umayyade l'amour du pouvoir- cette calamité suprême- s'installe durablement ! Des guerres fratricides frappent de plein fouet la 'Oumma ' avec comme objectif principal "conquérir le pouvoir, conquérir des terres , des richesses , dominer ..."
A quelques exceptions près, cela restera le cas jusqu'à nos jours....

De nos jours, des courants ont émergé pour faire croire à un idéal de gouvernance et de justice. Ces idéologies s'appuient sur une base religieuse, utilise la religion comme tremplin pour gagner l'affection et la sympathie des musulmans.
Mais en réalité ces idéologies n'ont ni programmes ni compétences adéquates pour les responsabilités sensibles auxquelles ils prétendent. Ils ont juste la soif du pouvoir, cette maladie présentée dans le célèbre matn d'Ibn 'Ashir comme : "l'origine de toutes les calamités !!"
La preuve c'est qu' une fois au pouvoir , ils tombent dans les mêmes travers qu' ils avaient dénoncé (corruption, esprit de clan, partisanerie, clientélisme, .....)

Pour résumer, nous devons rester apolitiques dans notre religiosité et notre islamité. C'est à dire en claire, dissocier nos compétences de notre appartenance religieuse ou ethnique.
Si quelqu'un veut se spécialiser pour exercer un métier il lui faut la compétence et les formations qu'exige cette fonction !
Il ne peut se valoir uniquement de sa religiosité. Cette dernière lui donnera certes les valeurs morales précieuses et la force spirituelle intérieure mais n’exonère aucunement de l'acquisition du savoir et du cursus adéquat pour ce métier.
Il en est de même pour la politique, la personne qui veut s'y engager ne peut pas se cacher derrière sa religiosité pour assouvir sa soif de pouvoir et exercer une fonction qu'il ne maîtrise guère ! C 'est de l'hypocrisie manipulatrice ! Et donc c'est tout le contraire de la morale islamique.
Un cœur souillé par l'amour du bas monde et l'attachement au pouvoir ne peut que commettre toutes les atrocités pour arriver à ses fins : c’était le cas de la secte criminelle de Daech entre autres exemples.
Celui qui est aveuglé par le désir du pouvoir fera tout pour assouvir tous ses bas instincts une fois le pouvoir arraché !

Un jour un de mes maîtres fut interrogé par le gouverneur de la région : "tu as beaucoup de gens qui te suivent, tu cherches à me remplacer, tu veux faire un coup d'Etat !!? " Le maître répondu apaisé : "cette Dunya (sous-entendu ce pouvoir) que vous adorez est pour nous un cadavre puant (jîfah qadhirah), j'en ai horreur, puisse Dieu me garder ma clairvoyance !"

Le croyant sincère ne cherche pas à dominer ou à conquérir un pouvoir, il est un témoin (et non un juge), un ambassadeur de la beauté, qui passe un message désintéressé, il appelle à Dieu par la sagesse et la bienveillance. Ensuite c'est Dieu seul qui installe la lumière de la foi dans les cœurs de qui Il veut.

Puisse Allah purifier nos cœurs des maladies subtiles qui lui voilent l'essence de la Vérité et qu'Il fasse que nos intentions et nos actions soient pures pour Lui.

VSMF