Doctrine Malikite

Au Nom de Dieu le Clément, Miséricordieux



Le Prophète (paix et salut sur lui) dit : « Chercher la science est une obligation pour chaque musulman ».

Il dit aussi : « les Anges étendent leurs ailes à celui qui cherche la science : par satisfaction de ce qu'il fait ».

Et il dit : «Certes, Allah, et Ses anges, les habitants des cieux et de la terre, jusqu'à la fourmi dans sa tanière et jusqu'au poisson prient pour celui qui enseigne aux gens le bien ».

Qu’Allah fasse de ce Forum une aumône courante pour Sa Face généreuse.

Que nos intentions soient purement pour Allah seul.

Tout d'abord et avant de commencer on vous invite à lire attentivement la charte du Forum (format PDF, ci-après).

Ensuite voir les nouvelles règles de gestion des forums (format PDF, ci-après).

Un moteur de recherche en bas de chaque forum est à votre disposition afin de consulter les sujets déjà traités.

 Islam_net
Vendredi 14 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
As-Salamou 3alaykoum,

Peut-on faire un petit tournoi de foot entre copains et chaque joueur participant met 5 $ et l'équipe gagnante remporte la totalité de la somme ?
 ashwaq
Vendredi 14 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
Les jeux de hasard appelés aussi 'Maysir' ou 'Qimâr' sont interdits en Islam, l'argent facile gagné sur le dos des autres sans effort: n'est pas conforme à la morale islamique de justice et d'équité.
En plus la perte de temps inutile (au dépens de nos obligations) n'est pas conforme à cette morale.

Voici plus en détail selon la Risâla d'Ibn Abî zayd(chapitre 45) ce qui a été dit par les malikites à propos de quelque jeux:

Ni le jeu de nard, ni le jeu d’échecs ne sont licites. On peut adresser le salâm à ceux qui y jouent, mais il est blâmable de s’asseoir auprès d’eux et de les regarder.

Il n’y a pas d’inconvénient à faire des courses de chevaux ou de chameaux et des concours de tir à l’arc. Si les deux compétiteurs se cotisent pour constituer un enjeu, ils devront faire intervenir un tiers concurrent. Si ce dernier gagne, il recevra l’enjeu ; sinon, il ne devra rien. C’est là l’opinion d’Ibn al Musayyib[1] ; mais, pour l’imâm Mâlik, la compétition n’est licite, quand un concurrent constitue lui-même l’enjeu, que dans les conditions suivantes : si c’est un autre qui gagne, cet autre recevra l’enjeu : mais si c’est lui qui gagne, l’enjeu sera attribué au concurrent qui le suit immédiatement et, s’ils ne sont que deux concurrents et que le gagnant est celui qui a constitué l’enjeu, celui-ci servira à la nourriture des assistants.

[1]Ibn al Musayyib (Sa’îd - 13-94 de l’Hégire 634-713 de J.C.). L’un des sept grands jurisconsultes de Médine. Particulièrement réputé pour sa connaissance des sentences de ‘Umar ibn al Khat’tâb.
 ashwaq
Vendredi 14 Septembre 2007

Version imprimable
[Ignorer]
En résumé:
pas de tournoi de foot avec mise(comme vous l'avez décrit).
En effet, dans le 'Fiqh 'alâ al-madhâhib al-arba'a' tome II page 47:(en parlant de la course de chevaux et de l'avis des malikites)
'si les deux adversaires chacun met de l'argent que l'autre prendrait en cas de victoire: ce n'est pas licite: car ce sera al-Qimâr'
Par analogie, nous disons la même chose des jeux télévisés où chaque appel surtaxé correspond à une mise!
Dimanche 12 Avril

Version imprimable
[Ignorer]
Les jeux de hasard (Maysir) sont interdits en islam conformément aux versets 90 et 91 de la sourate 5, Ibn Abbas et Al hasan (RA) ont dit : "..il fut appelé "Maysir" (de l'adjectif: yasîr-litt.facile) car la personne prend l'argent des autres facilement! même celui des enfants si cela implique de l'argent en jeu" Si cela est fait sans contrepartie ('iwaz) alors c'est licite. Ibn 'ajîba al-hasani dans son exégèse "al bahr al madîd fî tafsîr al-qurân al-majîd" rapporte dans le tafsîr du verset 217-218 de la Sourate 2: Ibn 'Arafa (l'éminent savant malikite) dit à ce sujet : " si cela est fait sans contrepartie, sans mise d'argent (fulûs) ce sera un simple jeu et il n' y a pas de mal à cela".

VSMF