Doctrine Malikite


zoomer l'image

Ibn 'âshir: "L'essentiel de la religion musulmane: Tawhîd, Fiqh et spiritualité, 2éme édition"


(Al-murshid Al-mu'în 'alâ Ad-Darûrî Min 'Ulûm ed-Dîn d'Ibn 'âshir)

zoomer l'image

d'Ibn Abî Zayd Al-qirâwânî

Biographie:

L'Imam Mâlik - Sa vie et son époque, ses opinions et son fiqh d'Abou Zahra aux éditions Al-qalam


Nous remercions l'aimable partenariat:

 

Des éditions Iqra Iqrafrance.com

 

De Imusk imusk.fr

 

De la librairie Souk Ul-Muslim Souk-ul-muslim.fr

 

Et de l'association Valeurs et Spiritualité Musulmane de France VSMF

Al-wudû


Comment faire les Ablutions humides
Remarques importantes
Obligations et sunnas des ablutions humides
Ablutions en vidéo



Comment faire les Ablutions humides

Comment faire les Ablutions humides (Woudou)[1]

Allah dit dans le Coran, Sourate 5 verset 6 :
« Ô les croyants ! Lorsque vous vous levez pour la Salât, lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes; passez les mains mouillées sur vos têtes; et lavez-vous les pieds jusqu'aux chevilles.»
ce verset explicite ainsi les obligations des ablutions humides.

On cite ci dessous les obligations, les sunnas et les mandûb de l’ablution humide avec l’ordre:

Intention: avoir l'intention au début ( de se débarasser de l’état d’impureté mineure (lever ce qui a annulé son ablution) (raf‘u hadath) ou de pouvoir accomplir les actes cultuels qui étaient interdites sans ablution ou d’accomplir l’ablution (obligatoire) tout simplement) et dire, BISMILLAH (au nom d'Allah).

Mains: Laver ses deux mains jusqu'aux poignets 3 fois [avant de les plonger dans le récipient].

Bouche: Rincer 3 fois avec de l'eau.

Nez: Aspirer l'eau par le nez puis l'en sortir 3 fois.

Visage: Avec de l'eau, le laver et le frictionner avec minutie utilisant les deux mains: 3 fois.

Mains et Avant-bras jusqu'aux coudes: laver et frictionner avec de l'eau jusqu'aux coudes en les incluant, d'abord le côté droit puis le côté gauche, en étant sûr que l'eau va entre les doigts. Faire ceci 3 fois pour chaque côté.

Tête: Passer les mains mouillées(mash) sur la tête, du front jusqu'à la nuque et les ramener à nouveau jusqu'au front une fois.(la nuque et le front sont exlus du mash)

Oreilles: Mouiller pouces et index et frictionner (essuyer) à l'intérieur et l'extérieur des oreilles, une fois.

Pieds: laver et frictionner avec de l'eau tout le pied, incluant les chevilles en commençant par le côté droit. Faire ceci 3 fois pour chaque pied.


Notes:

[1] Il est recommandé (préférable) de faire des ablutions dans les cas suivants aussi : avant de reprendre l’acte sexuel conjugal, en cas de colère, avant de dormir(surtout pour le Junub), en cas de peur...

Remarques importantes

*Si vous n'êtes pas sûr d'avoir vos ablutions : renouvelez-les[2].
(S’il doute de s’être purifié (par l’ablution) après avoir été en état d’impureté (qui impose l’ablution) en toute certitude, l’ablution est annulée.
Il ne faut pas, par contre, céder au Waswâs : à la maladie du doute : celui qui est atteint de cette maladie ne doit pas renouveler ses ablutions s’il a des doutes maladifs sur quelque chose qui invalide ses ablutions(Hadath) après ses ablutions, il faut s’opposer au Waswâs (ne pas le considérer) car il s’agit d’insufflations du diable pour fatiguer le croyant et le dégoûter ...)

*Toujours prendre l'eau avec la main droite (de préférence).

*Ne pas gaspiller l'eau même s'il y en a beaucoup.

*Etre rapide mais consciencieux.

*Il est interdit (Harâm) de lire ou toucher le Coran lorsqu'on est Junub(en état de souillure majeur).

Il ne faut pas toucher non plus le Coran en arabe si on n'a pas nos ablutions mineures (Woudou): sauf pour le cas de l'apprentissage, ou le Hirz (à condition que le porteur soit musulman et que le Coran soit protégé (par quelque chose) contre les salissures).
Pour l'apprentissage: il est autorisé de toucher le Mus-haf en arabe sans les petites ablutions (et même pour celle qui a ses règles (menstrues) dans ce cas).

On peut réciter le Coran (sans le toucher) sans avoir les petites ablutions.
Pour le Junub(état de souillure majeure) c'est Non: ni le toucher ni le lire: sauf s'il s'agit de lire un verset pour se protéger ou pour l'argumentation d'un statut légal.

La femme qui a ses règles ou ses lochies peut lire (réciter) le Coran mais ne peut pas le toucher : sauf pour la science (l’enseignement) ou l’apprentissage comme celle qui apprend aux enfants : celle-ci peut toucher le Livre du Coran (en arabe) en plus de sa lecture (pour lever la difficulté).

On peut toucher le Coran écrit (traduit) en français même si on n'a pas nos petites ablutions.

Les Fuqaha ont aussi toléré de porter la monnaie échangée surlaquelle les versets du Coran sont gravés (en étant sans petites ablutions) pour lever la difficulté.


Notes:

[2] S’il doute de s’être purifié (par l’ablution) après avoir été en état d’impureté (qui impose l’ablution) en toute certitude, l’ablution est annulée.
Il ne faut pas, par contre, céder au Waswâs : à la maladie du doute : celui qui est atteint de cette maladie ne doit pas renouveler ses ablutions s’il a des doutes maladifs sur quelque chose qui invalide ses ablutions(Hadath) après ses ablutions, il faut s’opposer au Waswâs (ne pas le considérer) car il s’agit d’insufflations du diable pour fatiguer le croyant et le dégoûter …

Obligations et sunnas des ablutions humides: Traduction des vers d’Ibn ‘âshir à ce sujet

Traduction des vers d’Ibn ‘âshir au sujet de l’ablution humide:

Les piliers (actes obligatoires[3]) de l’ablution :

Ibn ‘âshir dit :

57 Les piliers de l’ablution sont sept et ils sont : | (1) passer (le dessous de) de sa main (sur la partie lavée) : le frottement, (2) la suite et la continuité dans l’accomplissement (l’enchaînement) des actes de l’ablution, (3) commencer par une intention[4] -

58 Et la personne formulera l’intention de se débarrasser d’un état d'impureté rituelle ( pour se débarasser de l’état d’impureté mineure (lever ce qui a annulé son ablution) (raf‘u hadath), ou l’intention pour pouvoir accomplir les actes cultuels (qui ne peuvent se faire sans les ablutions), ou l’intention pour accomplir l’ablution (obligatoire) tout simplement --(L’intention (an-niyya) est en effet un acte du cœur qui différencie et distingue l’habitude ou l’acte de la vie courante (‘âda), du culte (‘ibâda)).

59 (4) Laver son visage, (5) et le lavage de ses deux mains/avant-bras jusqu’au coude, | (6) essuyer la tête, (7) et le lavage des deux pieds.

60 Et la partie à laver obligatoirement est située entre les limites horizontales et verticales du visage (pour le lavage du visage). | Et également les deux coudes (lavage des mains et avant-bras jusqu'aux coudes en incluant les coudes) et les deux chevilles (inclure les chevilles dans le lavage de pieds).

61 frottes entre les doigts de tes deux mains et les poils | du visage si par en dessous (de la barbe) la peau du visage se voit.


Les Sunnah (les actes de tradition prophétique) de l'Ablution[5]

62 Les sunnahs sont au nombre de sept : (1) commencer par laver les deux mains[avant de les plonger dans le récipient], | (2) faire un second passage au retour en essuyant la tête, (3) essuyer les oreilles,

63 (4) Rincer la bouche, (5) aspirer l'eau dans le nez, (6) expirer l'eau aspirée, | et (7) exécuter les parties wâjib (les piliers de l’ablution) dans l'ordre approprié.

64 Puis viennent onze fadîlahs (préférences ou méritoires) : | (1) dire Bismillah (au début), (2) (choisir) un endroit pur,

65 (3) Réduire l’utilisation de l’eau à un minimum, (4) mettre le récipient d’eau (dans lequel on plonge les mains) du côté droit, | (5) laver chaque membre(concerné par le lavage) deux ou trois fois,


66 (6) Commencer par les membres de droite avant ceux de gauche, (7) utiliser un cure-dents en bois naturel, et est également recommandé | (8) d’exécuter les actes sunnahs (des ablutions) dans l'ordre approprié entre eux, (9)d'exécuter les actes sunnahs dans l'ordre approprié avec les actes obligatoires,

67 (10) Commencer l’essuyage de la tête de la partie antérieure, depuis l'endroit où les cheveux poussent, | et (11) frotter (avec ses doigts) entre les orteils de ses pieds.

68 Et il est déconseillé d’excéder le nombre prescrit(indiqué) (des répétitions : c'est-à-dire trois fois pour le lavage et une fois pour l'essuyage des oreilles et la tête en allée puis en retour).

69 La personne qui ne peut pas exécuter une partie de l’ablution juste après l'autre peut reprendre où il a cessé si l’intervalle n'est pas long - | ce qui signifie que les membres n’ont pas séché dans un climat modéré.

70 La personne qui se rappelle avoir manqué une partie wâjib (un des piliers des actes de l’ablution) après un long moment devra la faire | seule (quand il s’en rappelle). Mais s'il s’en rappelle peu après (ou en effectuant l'ablution), il devra accomplir la partie manquante puis toutes les parties suivantes.

71 Si cette personne (qui a oublié un wâjib de l'ablution) a prié, sa prière sera invalide. Et celui qui se rappelle | (avoir manqué) une de ses sunnah (dans l'ablution) devra la faire (quand il s’en rappelle pour être mieux disposé) pour la prochaine prière qui arrive.

Détails concernant l'enchaînement (Al-fawr):

On a précisé que l’enchaînement est une obligation, mais il faut préciser qu’il n’est obligatoire que si la personne peut le faire et qu’il n’oublie pas. Ibn Ashir cite ainsi le détail des cas de l’impossibilité d’enchaîner et les cas d’oubli :

1. Cas de l’impossibilité de l’enchaînement :
Celui qui par exemple a préparé de l’eau suffisante pour ses ablutions, puis en cours d’ablution cette eau s’est renversée, puis il trouve une nouvelle eau après le passage d’un long moment (estimé par le séchage des membres dans un climat modéré) : là son ablution devient nulle et il la refait depuis le début.
S’il retrouve l’eau (de suite) avant le long moment estimé, il reprendra de là où il a cessé : c'est-à-dire continuera ses ablutions. Ceci en renouvelant l’intention dans tous les cas.

2. Cas de l’oubli :
La personne qui se rappelle avoir manqué une partie wâjib (un des piliers des actes de l’ablution) après un long moment (estimé ci haut) devra la faire seule (dés qu’il s’en rappelle). Mais s'il s’en rappelle peu après (ou en effectuant l'ablution), il devra accomplir la partie manquante puis toutes les parties suivantes.
Ceci en renouvelant l’intention dans tous les cas.
Si cette personne (qui a oublié un wâjib de l'ablution) a prié, sa prière sera invalide (car il aura prié sans ablution).

3. Le manquement volontaire à l’enchaînement
Si ce manquement concerne un Wâjib (un des piliers des actes de l’ablution), et s’il ne le fait qu’après un long moment (déjà indiqué), son ablution devient invalide et il faut la refaire depuis le début.
S’il le fait de suite avant le long moment, là il est considéré comme le cas de l’oubli : il devra accomplir la partie manquante puis toutes les parties suivantes.


Notes:

[3] Se sont donc les actes nécessaires et suffisants pour que les ablutions soient valides.

[4] L’intention (an-niyya) est un acte du cœur qui différencie et distingue l’habitude ou l’acte de la vie courante (‘âda), du culte (‘ibâda).

[5] Le fait de ne pas les faire n'invalide pas les ablutions, mais il est très recommandé de les faire pour suivre la tradition du prophète (paix et salut sur lui).

ibn_ashir_ablution_humide.pdf Ibn Ashir Ablution humide.pdf  (156.03 Ko)


Ablution en vidéo



VSMF